Direkt zum Inhalt

PBI exprime sa solidarité avec les populations affectées par les ouragans Eta et Iota

PBI exprime sa solidarité avec les populations affectées par les ouragans Eta et Iota
nc

Fortement préoccupée par l’impact considérable de l’ouragan Eta et son successeur Iota en Amérique centrale, PBI Suisse dresse le portrait de la situation au Guatemala, au Honduras et au Nicaragua auprès de nos organisations accompagnées. Éclipsées par l'élection américaine et la crise sanitaire mondiale, le monde n’apporte que peu d’attention aux conséquences catastrophiques des deux ouragans de catégorie 4. 

Guatemala – Communautés emportées par des glissements de terrain

Au Guatemala, on compte jusqu'à présent 150 morts. Plusieurs organisations accompagnées par PBI Guatemala ont fait état de graves situations d'urgence affectant leurs membres, notamment les organisations des départements de l'Alta Verapaz (l'Union des organisations paysannes UVOC , le Comité paysan de l'Altiplano CCDA et la Resistencia Pacifica de Cahabón), où 83% de la population vit déjà dans l'extrême pauvreté. Les communautés rapportent que les centrales hydroélectriques ont ouvert les vannes de leurs réservoirs, augmentant ainsi encore plus le débit des rivières et provoquant davantage d'inondations et de dégâts. Le village de Queja a été complètement emporté par les pluies et les glissements de terrain. La quête des survivants a été abandonnée due aux conditions difficiles.

Dans l'est, l'impact a principalement été la destruction de toute la production agricole. La Ch'orti Campesinos Central "Nuevo Día" (CCCND) a publié une déclaration dénonçant la perte de plus de 200 cultures de maïs, d’haricots, de tomates, de café et de bananes. PBI Guatemala attire l'attention sur le risque de corruption dans la gestion de l'aide par les structures étatiques.

Honduras – Perte de communication avec les communautés affectées par les ouragans

Selon le gouvernement hondurien, plus de 200'000 familles sont victimes des conséquences d’Eta et Iota. Pendant de nombreux jours, l'équipe de PBI Honduras n'a pas été en mesure d'établir la communication avec plusieurs communautés accompagnées dans le nord du pays. Les personnes avec qui PBI Honduras a réussi à communiquer sont désespérées, demandant toute sorte d'aide pour les familles touchées. Parmi les communautés paysannes les plus touchées figurent celles de la Centrale nationale des ouvriers ruraux CNTC où plus de 12'500 personnes ont perdu pratiquement tout ce qu'elles possédaient. Eta a également fortement affecté le département de Santa Bárbara, où travaille l'Association de défense des biens communs ASODEBICOQ et où plusieurs communautés ont été isolées par des routes coupées et se sont retrouvées sans nourriture ni eau potable. 

De leurs côtés, les autorités honduriennes dans la région sont débordées; il n'a fallu pas moins de trois jours pour que le gouvernement avertisse la population de l’arrivée de l’ouragan Eta. Face aux critiques dans la gestion et au manque de réponse du gouvernement, de nombreuses communautés et organisations s'organisent pour offrir une aide d'urgence; la CNTC, le COPINH et le Mouvement pour la dignité et la justice MADJ collectent de la nourriture, des vêtements et des produits d'hygiène et de biosécurité pour les apporter aux communautés les plus reculées.

Nicaragua – Destruction totale d’habitations

La côte caraïbe du Nicaragua est gravement endommagée par le passage consécutif des deux ouragans dont les pluies et les vents forts ont détruit de nombreuses habitations ainsi qu'une grande partie de l’infrastructure. Les organisations de la société civile au niveau local et la population nicaraguayenne exilée au Costa Rica mènent des campagnes de sensibilisation et lancent un appel aux niveau local, régional et international afin de soutenir les communautés affectées avec des dons alimentaires, médicaux et monétaires. Or, selon la population locale et certains médias, la police nationale et les forces militaires bloquent régulièrement le passage de l'aide apporté aux communautés touchées, ainsi que du harcèlement aux alentours des centres de collecte autorisés.

PBI Suisse exprime sa profonde solidarité avec les personnes affectées par les ouragans.

Plus d'informations: