Aller au contenu principal

Marco Baumgartner

Guatemala, août 2015 - août 2016
Marco Baumgartner

Marco Baumgartner (1990)

  • Bachelor en Business Administration

Une année passionnante en terres guatémaltèques

Mon année en tant qu’observateur des droits humains au Guatemala a été très intensive et remplie d’accompagnements passionnants, parfois très difficiles, mais toujours très touchants. Ce fut également une année faite de défis professionnels et personnels.

Par exemple, ce qui m’a demandé un temps d’adaptation a été les restrictions en termes de loisirs, évidemment pour des raisons de sécurité (nous ne sommes pas sur place en tant que touristes), l’étroite cohabitation avec une équipe internationale et une charge de travail élevée (il nous fallait par exemple être prêts à réagir 24h sur 24h en cas d’urgences).

Toutefois, bon nombre d’autres aspects m’ont énormément appris et j’ai notamment acquis de nouvelles expériences dans le domaine du plaidoyer grâce aux réunions régulières avec les autorités nationales, avec le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les droits de l’homme ou encore avec les ambassades. En outre, j’ai trouvé très stimulant pour moi d’être responsable de l’administration financière de l’équipe et de pouvoir apporter mes connaissances acquises durant mes études (NB : Marco a fait un apprentissage de banquier avant d’obtenir un Bachelor en business administration). En bref : ce fut une année durant laquelle, si on est amenés à donner beaucoup, on reçoit aussi énormément en retour. Une merveilleuse année que je n'oublierais pas de sitôt!

Lueurs d’espoir dans le long combat pour la justice

L’année 2015 n’a pas été mouvementée uniquement pour moi, mais aussi pour le pays ! En avril, Roxana Baldetti, alors vice-présidente, a démissionné, suivie – cinq mois et de nombreuses manifestations populaires plus tard – par le président Otto Pérez Molina lui-même. Il s’est retiré sous la pression de la population civile et tous deux sont actuellement en prison. Lui comme la vice-présidente sont accusés de corruption par la Commission internationale contre l’impunité au Guatemala (CICIG) qui travaille sous l’égide des Nations Unies. Tout cela a eu lieu quelques jours seulement avant les élections présidentielles qui ont vu l’ancien comique Jimmy Morales accéder au poste de chef de l'état.

En 2016, ça continue à bouger ! Début janvier , plus d’une douzaine d’anciens responsables militaires de haut rang ont été arrêtés par la police et accusés de crimes contre l'humanité et de disparitions forcées de civils pendant la guerre civile qui a duré 36 ans et s’est terminée en 1996.

En février, les premières lueurs d’espoirs ont commencé à apparaître dans le procès historique de l’affaire Sepur Zarco. Pour la première fois, en effet, deux anciens généraux de l’armée ont été jugés par un tribunal national pour des accusations d’avoir mis en esclavage sexuel des femmes durant la guerre civile.

Enfin, en juillet, peu de temps avant la fin de mon année PBI, je me suis rendu, avec un autre volontaire PBI, durant 10 jours dans le département le plus septentrional et le plus grand du Guatemala pour nous rendre compte de la situation difficile des droits humains dans cette région. Nous avons d'ailleurs écrit un bref compte-rendu de ce voyage : "Péten, le département oublié du Guatemala"

Retour en Suisse

Depuis septembre, je travaille temporairement au sein des bureaux de PBI Suisse à Berne. Je suis principalement actif dans des activités de sensibilisation : je présente mon expérience et le projet PBI Guatemala lors de séances d’informations ou encore à des classes lors d’ateliers scolaires sur les droits humains.

Medienbericht während dem Einsatz

TV-Sendung vor dem Einsatz

Petén - le département oublié du Petén
Petén - le département oublié du Petén
Petén – das vergessene Departement Guatemalas
Petén – das vergessene Departement Guatemalas
Es hilft schon, Präsenz zu zeigen
Es hilft schon, Präsenz zu zeigen

Marco Baumgartner aus Kaiseraugst begleitet bedrohte Menschenrechtsaktivisten in Guatemala

Frieden als Lebenseinstellung
Frieden als Lebenseinstellung
Marco Baumgartner im Interview mit der BaZ: «Ich gehe nicht nach Guatemala, um Urlaub zu machen. Es wird ein intensives Jahr und ich habe dort eine Rolle zu erfüllen.»
Mit der Macht des wachsamen Blicks. Ein Fricktaler hält Menschenrechtsaktivisten den Rücken frei
Mit der Macht des wachsamen Blicks. Ein Fricktaler hält Menschenrechtsaktivisten den Rücken frei
Marco Baumgartner bereitet sich auf einen Aufenthalt in Guatemala vor, wo er ein Jahr für die Nichtregierungsorganisation Peace Brigades International arbeiten wird.
Menschenrechtsbeobachter für Guatemala, nötiger denn je. Kaiseraugst: Marco Baumgartner reist ein Jahr nach Guatemala
Menschenrechtsbeobachter für Guatemala, nötiger denn je. Kaiseraugst: Marco Baumgartner reist ein Jahr nach Guatemala
Marco Baumgartner (24) aus Kaiseraugst reist für ein Jahr nach Guatemala, um dort Menschen zu unterstützen, die sich für soziale Gerechtigkeit einsetzen.
Medienmitteilung 18. Juni 2015 Menschenrechtsbeobachter für Guatemala, nötiger denn je
Medienmitteilung 18. Juni 2015 Menschenrechtsbeobachter für Guatemala, nötiger denn je
Marco Baumgartner (24) aus Kaiseraugst reist für ein Jahr nach Guatemala, um dort Menschen zu unterstützen, die sich für soziale Gerechtigkeit einsetzen.