Aller au contenu principal
Kenia

Kenya

Après des recherches approfondies, des missions sur le terrain et l'analyse des besoins par les défenseurs et défenseuses des droits humains locaux, PBI a ouvert le projet au Kenya en 2013. Le projet accompagne principalement les activistes qui travaillent pour les droits de la population dans un district marginalisé de Nairobi et luttent contre la violence des forces de sécurité. Une attention particulière est accordée à la protection des défenseuses des droits humains.

Survol du projet

  • Lieu : Nairobi
  • Coordination : 2 employé∙e∙s à Nairobi, 1 en Europe
  • Budget : 128'000 CHF
  • Début du projet : 2013
  • Organisations accompagnées

Situation des droits humains dans le pays

Le Kenya est marqué par des conflits politiques depuis des décennies. L'inégalité sociale et la pauvreté qui l'accompagnent contribuent à accroître la violence au sein du pays. La population des quartiers marginalisés de Nairobi est la plus touchée. Les arrestations arbitraires, la torture et les exécutions extrajudiciaires sont également courantes. Les auteurs de ces crimes sont la plupart du temps des membres de la police ou de l'armée et sont, par conséquent, très peu inquiétés par la justice. Les défenseurs et défenseuses des droits humains sont souvent la cible de tentatives d'intimidation. Leur travail est criminalisé et ils et elles ne reçoivent ni protection ni soutien de la part des autorités étatiques. La présence de PBI leur permet d'accomplir leur travail sans crainte.

Par ailleurs, la violence contre les femmes et les filles est un problème majeur au Kenya. Dans les quartiers informels de Nairobi, cette violence est exacerbée par un accès insuffisant aux services essentiels et à la sécurité sociale, ce qui accentue considérablement leur vulnérabilité. La violence basée sur le genre mine la santé, la dignité, la sécurité et l'autonomie de ses victimes, mais elle reste enveloppée dans une culture du silence.

Pour plus d'informations: