Aller au contenu principal
Guatemala

Guatemala

Un climat de violence et d'impunité règne au Guatemala depuis de nombreuses années. Ainsi, ceux et celles qui défendent les droits des populations défavorisées sont souvent les cibles de campagnes de diffamation, persécuté-e-s ou même tué-e-s. PBI est active dans le pays depuis 1983. Aujourd'hui, elle accompagne principalement des défenseurs et défenseuses des droits humains qui luttent pour les droits territoriaux et environnementaux. Ces activistes opèrent dans des régions reculées et font l'objet d'attaques. Outre l'accompagnement, les organisations mettent également l'accent sur la réévaluation du passé.

Survol du projet

  • Lieu: Guatemala-City
  • Equipe: 12 volontaires
  • Coordination: 5 employé-e-s à Guatemala-City et en Europe
  • Début du projet: 1983-1999, et depuis 2003
  • Organisations accompagnées

Situation des droits humains dans le pays

Entre 1960 et 1996, plus de 200'000 personnes sont mortes pendant la guerre civile. Après la signature de l'accord de paix en 1996, la population guatémaltèque espérait que les droits humains fondamentaux seraient désormais respectés et que les terres seraient réparties équitablement. Or, depuis, la situation n'a guère changé, notamment pour les communautés autochtones. D'importantes inégalités socio-économiques et discriminations persistent. Les mégaprojets dans les domaines de l'exploitation minière, de l'énergie et de l'agriculture sont souvent soutenus par des capitaux transnationaux, ce qui contribue à la dégradation de la situation des populations rurales. De plus, la violence, le crime et l'impunité sont toujours à l'ordre du jour et la majorité des crimes de guerre restent non résolus et impunis jusqu'à ce jour. Les militants des droits humains qui luttent contre ces abus sont fréquemment victimes d'injustices et sont menacés, intimidés et attaqués.

Plus d'informations: