Aller au contenu principal

Vidéo : La Rapporteure spéciale des Nations Unies sensibilise la population aux violences policières à Nairobi (Kenya)

Vidéo : La Rapporteure spéciale des Nations Unies sensibilise la population aux violences policières à Nairobi (Kenya)
EG

En février 2020, la Rapporteure spéciale des Nations Unies sur les exécutions extrajudiciaires, Agnès Callamard, a participé à une conférence à Nairobi. Le thème était la sécurité dans les banlieues urbaines, en particulier celle des jeunes hommes défavorisés. Les défenseurs∙euses des droits humains (DDH), les ONG et les expert∙e∙s sont depuis longtemps préoccupé∙e∙s par l'augmentation incontrôlée de la violence policière au Kenya. Cette visite a renforcé le travail des DDH.

La Rapporteure spéciale des Nations Unies sur les exécutions extrajudiciaires, Agnès Callamard, explique dans une vidéo que de nombreux États sont particulièrement sévères envers les jeunes et les groupes de population défavorisés dans leur lutte contre la criminalité, la drogue ou le terrorisme. Il apparaît particulièrement problématique que les fonctionnaires de l'État jouissent souvent de l'impunité dans les affaires impliquant des jeunes ou des personnes pauvres. Souvent, les enquêtes sur les meurtres ne sont pas menées correctement ou sont même activement entravées. Agnès Callamard souligne qu'il s'agit là d'une violation flagrante du droit à la vie.

« L'impunité désigne un système, des institutions qui ne travaillent pas au nom des citoyen∙ne∙s de ce pays. L'impunité révèle une complicité à tous les niveaux de l'appareil d'État. Par conséquent, l'impunité doit être une priorité absolue pour le gouvernement du Kenya. »

Le travail de sensibilisation paie

PBI a activement encouragé la Rapporteure spéciale des Nations Unies sur les exécutions extrajudiciaires à se rendre au Kenya. Peu avant sa visite, les DDH kenyans, Rahma Wako et Samuel Kirio, accompagnés par PBI, sont venus en Suisse en décembre 2019. Ils ont attiré l'attention sur la violence dans les quartiers informels de Nairobi et ont présenté leurs demandes à l'approche de l'Examen Universel Périodique du Kenya par le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies. Ils ont rencontré des représentant∙e∙s de diverses missions des Nations Unies et du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme à Genève. Ils ont également été témoigner à Bulle et à Berne de leur travail dans les quartiers informels de Nairobi.

Plus d'informations