Aller au contenu principal
Straflosigkeit und Kriminalisierung

Impunité et criminalisation

Dans les différents projets sur le terrain, la plupart des crimes restent impunis. Plus de 90 % des cas se terminent sans condamnation, ce qui continue d'alimenter la spirale de la violence. Ceux et celles qui défendent la justice sont constamment exposé-e-s au danger et sont souvent criminalisé-e-s ou poursuivi-e-s afin d'être réduits au silence.

Deux exemples d'accompagnements dans ce domaine:

Mathare Social Justice Centre (MSJC), Kenya

Le MSJC a été fondé en 2015 par un collectif de jeunes habitants et de militants expérimentés en matière de justice sociale à Mathare, une banlieue marginalisée de Nairobi. L'organisation documente entre autres les exécutions extrajudiciaires. Alors que les acteurs étatiques n'ont souvent pas de mesures juridiques à craindre en cas d'exécutions extrajudiciaires, les défenseurs et défenseuses des droits humains sont poursuivi-e-s de manière disproportionnée pour des infractions arbitraires et font l'objet de longues procédures judiciaires. Le temps et les efforts financiers nécessaires aux négociations limitent considérablement leur travail de défense des droits humains. PBI Kenya soutient l'organisation depuis août 2015.

Dina Meza, Honduras

Dina Meza est une militante hondurienne des droits humains et journaliste indépendante qui a été menacée, harcelée et attaquée à plusieurs reprises pour son travail. Après de nombreux rapports d'incidents adressés au Ministère Public, elle n'a reçu aucune réponse et a demandé la protection de PBI en 2014. Aujourd'hui,  elle est l'auteure d'un blog à succès, intitulé "Pasos De Animal Grande" qui promeut la liberté d'expression et traite des sujets tels que les protestations étudiantes, la discrimination à l'égard de certains groupes de la société, la corruption et les événements politiques.

Pour plus d'informations: