Aller au contenu principal

Rencontre avec deux personnes défenseuses du Nicaragua

Discussion virtuelle en espagnol avec deux personnes défenseuses des droits humains autour de la situation actuelle des droits humains au Nicaragua et de la situation sécuritaire des personnes défenseuses sur place. Retrouvez-nous le 6 décembre en ligne pour écouter les témoignages de Jacob Ellis Williams et Juan Carlos Arce Campos.

Rencontre avec deux personnes défenseuses du Nicaragua

Mise à jour du 2 décembre 2021: En raison des nouvelles mesures sanitaires et d'une quarantaine obligatoire pour les personnes en provenance de la Belgique, Jacob Ellis Williams et Juan Carlos Arce Campos ne pourront pas se rendre en Suisse. Cet événement est maintenu mais aura lieu en ligne (et sans apéro!).

Jacob Ellis Williams et Juan Carlos Arce Campos, deux défenseur·x·euse·s du Nicaragua, mais exilés au Costa Rica, seront à Genève pour discuter et témoigner de la situation des droits humains au Nicaragua, où la situation s'est dégradée depuis 2018.

Jacob Ellis Williams vient de Bluefields sur la côte caraïbe nicaraguayenne et est engagée pour la défense des droits des femmes, des enfants, des adolescents et des jeunes adultes, et en particulier pour les droits des autochtones et de la communauté LGBTIQ+ en exil au Costa Rica. Juan Carlos Arce Campos, avocat et défenseur des droits humains nicaraguayen, a été l’un des directeurs du CENIDH, la plus importante organisation de défense des droits humains interdite et dissoute par le gouvernement de Daniel Ortega. Après avoir dû fuir vers le Costa Rica pour échapper aux menaces, aux persécutions et à la criminalisation, il est devenu responsable du Collectif “Nicaragua Nunca Más” (Nunca más dictadura, nunca más impunidad, Nunca más olvido).

La discussion se fera autour de leur engagement et de la situation inquiétante au Nicaragua suite aux mesures répressives de la part du gouvernement, notamment la suspension du statut juridique de plusieurs ONG nationales et internationales. De plus, il s'agira aussi de discuter de la répression de l’opposition au gouvernement Ortega-Murillo qui préoccupe la communauté internationale et qui a déjà donné lieu à différentes dénonciations au niveau international. Un espace sera dédié aux questions du public.

La discussion aura lieu en espagnol et se fera en ligne.

Contact et inscriptions

  • Merci de confirmer votre participation à Natacha Cornaz: natacha.cornaz@peacebrigades.ch
  • Le lien vous sera envoyé une fois votre participation confirmée

Date et lieu

Lundi, 6 décembre 2021  19:00 - 21:00 heure
En ligne