Aller au contenu principal

Plus de 300 organisations dénoncent la violence sans précédent en Colombie

306 organisations dénoncent la situation préoccupante en Colombie
IA

Ce mardi 22 juin, PBI et plus de 300 autres organisations ont présenté une déclaration devant le Conseil des droits de l’homme de l’ONU pour que la communauté internationale exige à la Colombie de cesser toute forme de violence policière et de respecter le droit à la liberté de réunion pacifique. 

Dans le cadre de la 47ème session du Conseil des droits de l'homme qui se déroule du 21 juin au 15 juillet 2021, la Haute-Commissaire a présenté son rapport annuel. Au cours de cette session, la protection de l'espace civique et de la participation citoyenne a été abordée et la question de la violence d'État lors des manifestations en Colombie a été soulevée par la Haute-Commissaire.

À cette occasion, PBI a eu l'opportunité de co-sponsoriser une déclaration signée par un total de 306 organisations de défense des droits humains et de la société civile dénonçant les graves violations commises en Colombie malgré l'existence de l'arrêt de la Cour suprême de Justice qui exhorte la force public à ne par recourir à la violence. Les organisations signataires de cette déclaration demandent l'aide du Conseil en exigeant que la Colombie respecte le droit aux protestations pacifiques et qu'il permette la réalisation d'investigations des violations des droits humains. Enfin, le représentant de Franciscans International a terminé son intervention en invitant la Haute-Commissaire à élaborer un rapport sur les violations des droits humains commises durant ces manifestations.

Les missions diplomatiques de la Suisse et de la Belgique ont rappelé la nécessité de respecter le droit à la liberté de réunion et ont montré une grande préoccupation vis-à-vis de l'utilisation excessive de la force dans le pays.

Mise à jour du 8 juillet 2021: La société civile réaffirme ses revendications avec une deuxième déclaration 

Une semaine plus tard, le 30 juin 2021, les organisations ont soumis une nouvelle déclaration sur la Colombie, co-rédigée et co-sponsorisée par PBI, de nouveau signée par plus de 300 organisations de la société civile. Cette dernière se concentre sur la question des exécutions observées en Colombie, tant durant les manifestations de la grève nationale que durant le conflit armé de logue date. 

Plus d'informations: