Aller au contenu principal

Guatemala : un défenseur des droits humains acquitté après deux ans de détention arbitraire

Guatemala : un défenseur des droits humains acquitté après deux ans de détention arbitraire

Le défenseur Abelino Chub Caal a été acquitté le 26 avril 2019 de toutes les charges retenues contre lui. Chub Caal a été détenu pendant deux ans, sans aucune preuve de sa culpabilité.

Le 26 avril 2019, PBI a observé la dernière audience d'Abelino Chub Caal de la Fundación Guillermo Turiello. Après plus de deux ans de détention, l'activiste a été acquitté de toutes les charges retenues contre lui et libéré immédiatement. Abelino Chub Caal milite pour les droits des communautés indigènes Q'eqchi des régions d'Alta Verapaz et d'Izabal, qui ont été expulsées de leurs terres par de grands propriétaires terriens, des centrales hydroélectriques et des sociétés minières.

Un cas typique de criminalisation

Le sort de Chub Caal est un cas emblématique de la criminalisation des défenseurs et défenseuses des droits humains au Guatemala. "Le droit pénal ne doit pas être utilisé pour résoudre des cas de défense des droits fonciers ", écrit Victoria Tauli-Corpuz, Rapporteuse spéciale des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, après le verdict sur Twitter. La Commission interaméricaine des droits de l'homme exhorte également les États "à ne pas utiliser de manière injustifiée le droit de criminaliser les défenseurs des droits humains".

Abelino Chub Caal a expliqué après l'annonce du verdict que depuis son arrestation, il était important pour lui de montrer au public qu'il n'était pas un criminel. Il a également appelé à la libération de tous les défenseurs des droits à la terre criminalisés et emprisonnés malgré leur innoncence.

Lire également: le défenseur guatémaltèque Eduardo Bin Poou acquitté à Izabal