Aller au contenu principal

Volontaire du mois: Manon Yard

photo Manon Yard
IA

En ce mois d'avril, nous vous présentons le portrait de Manon Yard, engagée en tant que volontaire au Mexique de 2014 à 2015. À l'occasion du 40e anniversaire de PBI, nous lançons une campagne tout au long de l'année afin de reconnaître et valoriser le travail de tou·te·s les volontaires qui ont servi.

Courte bibliographie 

Manon Yard a étudié la science politique en France avec une spécialisation en ingénierie de projets en Amérique latine. Elle a ensuite principalement travaillé dans le secteur de la solidarité internationale et s'est ensuite orientée progressivement vers le travail de protection, pour commencer avec PBI puis le CICR. Après sa mission avec PBI au Mexique, elle a été coordinatrice de plaidoyer pour PBI Suisse à Genève pendant 2 ans. Puis, depuis octobre 2017, elle travaille comme déléguée au CICR. Actuellement, elle est en mission pour le CICR en Colombie, au sud du pays à la frontière avec l'Equateur. 

Quel élément de ton engagement avec PBI t'as le plus marquée?

Le travail en équipe, la stimulation et l'autonomie que cela m'a apporté. 

Y a-t-il une expérience de ta mission que tu souhaiterais partager avec nous? 

Les rencontres avec les défenseurs∙euses des droits humains accompagné∙e∙s m'ont beaucoup marquée tout au long de ma mission, en particulier l'engagement et la persistance des membres du Centro de Derechos Humanos Paso del Norte (basé à Ciudad Juárez) qui, malgré les obstacles et le poids émotionnel du travail avec des victimes de tortures ou les membres des familles de personnes disparues, conservaient une joie de vivre et une humanité contagieuses. Cela a été pour moi une vraie leçon de vie. 

Quels conseils prodiguerais-tu aux personnes intéressées par un volontariat au sein de PBI?

Le conseil que m'a donné une volontaire de PBI à mon arrivée dans l'équipe: «des expériences comme un volontariat avec PBI font ressortir le meilleur et le pire de chacun; au cours de ton année avec PBI cela va t'arriver et c'est normal».

«Aucun d'entre nous n'est parfait et sous la pression et la fatigue nous connaissons tous des moments difficiles, où les pires facettes de notre personnalité peuvent ressortir. Il me paraît essentiel de le reconnaître et de se traiter soi-même ainsi que les autres membres de l'équipe avec bienveillance.» - Manon Yard   

Plus d'informations: