Aller au contenu principal

Népal: PBI met un terme à ses activités

Népal: PBI met un terme à ses activités

Après huit ans d'activités au Népal, le projet de PBI sur place a mis un terme à ses activités le 1er janvier 2014.

La décision de fermeture du projet survient après une relativement longue période d'analyse et d'observation du contexte politique local. Les raisons qui expliquent la fermeture sont multiples : dans l'actuel contexte politique népalais, les contacts avec les autorités – aspect fondamental de l’accompagnement protecteur – sont devenus de plus en plus difficile. En lien avec cette problématique, la difficulté de l’organisation à maintenir son statut légal sur place. Les responsables du projet ont aussi constaté que plusieurs ONG sur place, nationales et internationales, offrent des formations sur les droits humains et font également un important travail de lobbying auprès des autorités et de renforcement des capacités des communautés locales.

Outil virtuel

Le Site Internet Nepal Monitor, co-conçu par PBI, qui permet aux défenseurs des droits humains de publier, soit en ligne soit par SMS, les violations dont ils sont victimes, sera géré et surveillé par une organisation locale. Le Site a reçu un accueil favorable de la part des défenseurs et défenseuses des droits humains locaux. PBI quitte le pays mais laisse cet outil virtuel qui permet aux activistes locaux d’être plus visibles et signaler les incidents d'insécurité dont ils sont victimes. La situation des droits humains au Népal demeure tendue et les activistes qui défendent les droits fondamentaux trop souvent inquiétés.