Aller au contenu principal

Mexique: disparition des 43 étudiants. PBI actionne son réseau

Mexique: disparition des 43 étudiants. PBI actionne son réseau
mb

Après les terribles événements survenus à Iguala, dans l’Etat de Guerrero, le 26 septembre dernier (6 personnes avaient trouvé la mort, 20 personnes avaient été grièvement blessées et 43 étudiants sont toujours portés disparus suite à une attaque de la police municipale secondée par un groupe criminel local) de nombreuses voix de la communauté internationale, notamment celles de la Cour interaméricaine des droits de l’homme et des Nations unies, se sont élevées afin de prier l’Etat Mexicain de mettre en place des mesures efficaces de recherche pour retrouver le plus rapidement possible les disparus et condamner les coupables.

Accompagnement de PBI

PBI accompagne et soutient le Centre des droits humains Tlachinollan (Guerrero), qui offre un soutien légal aux familles des étudiants disparus. PBI, en collaboration avec cette organisation, a alerté son Réseau d’alarme international, composé en particulier du Service européen pour l’action extérieure, du Haut-Représentant de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique extérieure ainsi que de nombreux Ministères des affaires étrangères d’Amérique du Nord et d’Europe.

Prise de position au niveau européen

A noter que le 22 octobre dernier, le Parlement européen a débattu et voté en faveur d’une résolution urgente qui condamne ces incidents pour qu’ils ne restent pas impunis. Le Parlement a par ailleurs insisté sur l’importance d’une protection pour les défenseurs des droits humains ainsi que sur la nécessité de créer une base de données nationale des ADN et regroupant toutes les personnes disparues au Mexique. PBI a observé qu’une minorité de parlementaires européens serait prête à suspendre l’Accord global (Politique, économique et de coopération) entre le Mexique et l’Union européenne.

Pour plus d'informations: