Aller au contenu principal

L’activiste Erika Gómez en Suisse pour demander l’engagement de la communauté internationale pour la Colombie

L’activiste Erika Gómez en Suisse pour demander l’engagement de la communauté internationale pour la Colombie
kmv

Erika Gómez, directrice du Comité Permanent pour la Défense des Droits humains, était en visite en Suisse en avril 2018. Elle participait à une tournée internationale visant à sensibiliser les différents gouvernements et leur population sur la situation critique des défenseuses et défenseurs des droits humains de la Colombie depuis la signature des accords de paix en novembre 2016.

L’avocate faisait partie d’une délégation d’activistes venue en Europe pour solliciter à la communauté internationale de s’engager lors de l’Examen Périodique Universel (EPU) des Nations Unies de la Colombie, pour la protection des défenseuses et défenseurs des droits humains colombiens. Erika Gómez s’est ainsi réunie avec de nombreuses missions diplomatiques présentes à Genève pour les informer des graves attaques et menaces dont font l’objet les activistes colombiens et notamment la forte augmentation d’assassinats observée depuis le début de l’année 2018.

Ces efforts ont payé : le 10 mai 2018, lors de la tenue de l’EPU de la Colombie à Genève, la nécessité de protéger les activistes des droits humains fut la recommandation la plus souvent mentionnée par les différents États participant à l’examen des Nations Unies.

Table ronde à Fribourg

Par ailleurs, lors de son passage en Suisse, la défenseuse a également participé à une table ronde organisée par PBI Suisse et Comundo à Fribourg. Elle a ainsi pu sensibiliser le public suisse sur la réalité colombienne suite à la signature des accords de paix entre les Forces armées révolutionnaires de la Colombie et le gouvernement colombien et les nombreux défis auxquels fait face la société colombienne aujourd’hui.