Aller au contenu principal

Kenya : signez la pétition 'Missing Voices'

Kenya : Signez la pétition 'Missing Voices'

Le groupe d’organisations 'Missing Voices' a lancé une pétition pour la criminalisation des disparitions forcées. PBI Kenya a contribué à la pétition et au site web ‘Missing Voices’ qui documente ces violations des droits humains. Le projet vise à mettre fin aux disparitions forcées et aux exécutions extrajudiciaires au Kenya.

Au cours des dernières années, 'Missing Voices' a enregistré de nombreux cas de disparitions forcées et d'exécutions extrajudiciaires par des agents de sécurité. Rien qu'au cours des huit premiers mois de cette année, le nombre de cas s'est élevé à 115. La majorité des victimes sont des jeunes hommes âgés de 19 à 36 ans, issus de quartiers marginalisés.

Et ce, malgré le fait que le Kenya dispose d'une constitution progressiste et de nombreuses lois visant à garantir que les policiers s'acquittent de leurs tâches dans le respect des droits humains et de l'État de droit.

Mise en œuvre inadéquate du ‘National Coroner’s Service Act’

En 2017, le ‘National Coroner’s Service Act’ a été promulgué pour mettre fin à l'impunité des auteurs de disparitions forcées et d'exécutions extrajudiciaires. La loi prévoit la nomination d'un magistrat instructeur général dans des cas de morts violentes. Toutefois, à ce jour, aucun juge de ce type n'a été nommé, ce qui explique que de nombreux cas de disparitions forcées et d'exécutions extrajudiciaires restent non résolus.

Ceci est la raison pour laquelle les organisateurs du site web ‘Missing Voices’ ont lancé une pétition.

Qu'est-ce que la pétition exige?

  1. Le Parlement kenyan doit fournir au Bureau du procureur général des fonds afin de permettre la mise en œuvre du ‘National Coroner’s Service Act' de 2017.
  2. Le gouvernement du Kenya doit créer des lois nationales qui rendent les disparitions forcées punissables.
  3. Le gouvernement du Kenya doit ratifier sans réserve la Convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées.
  4. Les personnes responsables de disparitions forcées et d'exécutions extrajudiciaires doivent être poursuivies.
  5. Le gouvernement du Kenya doit s'engager à fournir des réparations, y compris une compensation financière, pour les dommages causés aux victimes, des soins médicaux et psychologiques et une réhabilitation juridique et sociale.

Pour soutenir la cause de 'Missing Voices', n'hésitez pas à signer la pétition suivante :