S'engager > Sur le terrain > Suisses sur le terrain > Yvonne Furrer 
Imprimer

Colombie, dès décembre 2017

Yvonne Furrer

Yvonne Furrer (1986)

Master en Droit (spécialisée en droits humains)

Bachelor en Droit économique


Avant le voyage

"Être solidaire, être aux côtés de personnes qui défendent les droits de tous et la résolution pacifique des conflits est un honneur pour moi. C'est un privilège d’aller en Colombie en tant que volontaire internationale de PBI et d'accompagner les défenseurs et défenseuses des droits humains (DDH) sur place. Leur engagement mérite tout le soutien possible. Malgré les menaces auxquelles ces personnes, leurs familles ou leurs communautés sont confrontés, elles sont fermement dédiées à la justice sociale et aux droits humains.

La présence de PBI est particulièrement importante en ce moment

Aujourd’hui, suite à la signature de l'accord de paix entre les FARC-EP et le gouvernement et du fait des négociations avec la guérilla de l'ELN, la présence de PBI est particulièrement importante. Malheureusement, la violence a augmenté depuis 2016: les DDH tels que les leaders communautaires ou les activistes environnementaux et territoriaux sont les cibles de ces attaques. Le vide laissé par l’absence d’autorités compétentes dans les anciennes zones de guérilla est vite rempli par de nouveaux acteurs armés qui n’offrent aucun répit aux populations civiles locales. L’appât de grands intérêts économiques incite aussi à l'expropriation des terres et l'expulsion des communautés autochtones et afro-colombiennes.

Action sur demande et non-ingérence

Hier, ou plus précisément en 1994, PBI est intervenu en Colombie suite à une demande. C’est une des raisons pour lesquelles je me sens attachée à cette organisation : PBI n'agit que sur demande et n’interfère pas - après tout, c'est le peuple colombien qui doit résoudre les conflits. Il faut un équilibre entre souveraineté nationale, engagement local et pression internationale au profit des droits humains. L’histoire nous démontre que c’est une bonne combinaison.

Résolution pacifique des conflits, vérité et réconciliation

Demain, la présence de PBI sera tout aussi importante: en effet, le traité de paix veut aussi rendre justice en révélant les crimes de guerre passés. Des atrocités ont été commises laissant d'innombrables victimes. De nombreuses familles attendent depuis des années d’avoir des éclaircissements sur les faits et d’obtenir réparation. Les DDH continueront de faire campagne pour les droits des victimes. La transition du conflit vers une démocratie stable est un processus laborieux, mais inspirant à la fois. Les vérités sont révélées et la réconciliation est possible précisément parce que les personnes engagées ne perdent pas la foi que les choses vont s’améliorer. Je veux soutenir ce processus de résolution non-violente des conflits en Colombie. Maintenant."

Yvonne Furrer

Préparation avant la mission

Née à Toggenburg, Yvonne Furrer est partie en Colombie le 5 décembre 2017. Après avoir terminé son stage à PBI Suisse en 2012 et organisé une tournée de conférences pour les défenseurs et défenseuses des droits humains colombiens, elle a voulu passer à l'action. Ayant fait des études de droits de l'homme et acquis une expérience diplomatique avec le Département fédéral des affaires étrangères, elle est maintenant parfaitement préparée pour sa mission.


Peace Brigades International
deutsch | français