Projets > Guatemala 
Imprimer

Contexte politique et social

En 1996, le gouvernement guatémaltèque et les guérillas signaient un traité de paix après près de 36 ans de guerre civile. Depuis lors, la situation de la population et des défenseurs et défenseuses des droits humains ne s’est que peu améliorée. En effet, les activistes sont toujours victimes de violence et de répression. Ce sont en particulier les défenseurs environnementaux et des droits territoriaux qui sont visés par des attaques, des menaces et des campagnes de diffamation. De plus, l’impunité est toujours d’actualité – on estime qu’environ 2% seulement des coupables sont jugés pour leurs crimes.

Depuis des décennies, de nombreux Guatémaltèques émigrent afin d’échapper à la pauvreté qui les marginalise, en particulier les communautés autochtones et LGBTI. Les accords de paix avaient apporté un vent d’espoir en 1996 pour un avenir plus sûr et juste. Cependant, on constate aujourd’hui que très peu de progrès a été fait et l’accompagnement de PBI est plus que jamais essentiel.

PBI au Guatemala

Le projet initial de PBI au Guatemala a commencé en 1983 et s'est terminé en 1999. Durant ces seize années, près de 400 volontaires se sont relayés dans leur mission de protection de membres de la société civile actifs en faveur de la paix, tels que des victimes de conflits, des témoins de violations en tous genres, des avocats, des syndicalistes, des membres de communautés indigènes, des réfugiés internes retournant sur leurs terres ou encore des organisations s'engageant pour une répartition équitable des terres.

Au début 2003, suite au ralentissement du processus de paix et à la demande des organisations accompagnées avant cette période, PBI a reconstitué une équipe permanente dans la capitale.

Survol du projet

Problématiques

  • Impunité et accès à la justice
  • Conflits liés à la terre, droits à la terre et droits environnementaux
  • Globalisation et droits humains

Peace Brigades International
deutsch | français