Actualité > News > Detail 
Imprimer


04.05.2017

Colombie : Premières impressions d’Apartadó

Voilà cinq mois que je suis en Colombie, dans la chaleur tropicale de la région d’Urabá. Actuellement, nous sommes six dans l’équipe qui compte aussi des Français et des Espagnols. Depuis notre bureau situé dans la ville d’Apartadó, nous accompagnons la Communauté de paix de San José de Apartadó, le collectif de paysans de la Finca la Europa et la Commission interecclésiastique de justice et paix. Dans le cadre de nos accompagnements, nous nous rendons souvent dans des villages éloignés et traversons la jungle à dos de mulets, avec des moto-taxis ou des bateaux.

Malgré toute la beauté de ce coin de la Colombie, le conflit armé y est encore très présent, même après la signature des accords de paix entre le gouvernement colombien et la guérilla des FARC. Mes premiers mois dans le projet n’ont pas toujours été faciles. La somme de travail y est particulièrement importante et il s’est passé aussi beaucoup de choses ces derniers temps. Suite au retrait des FARC, l’offensive paramilitaire a été particulièrement manifeste dans la région. Les organisations que nous accompagnons ainsi que les défenseuses et défenseurs des droits humains ont été menacés à plusieurs reprises. Les paramilitaires se sont introduits dans la Zone humanitaire du Cacarica et sur les terres de la Communauté de paix de San José de Apartadó, alors que ces derniers sont au bénéfice de mesures de protections de la Cour interaméricaine des droits de l’homme. C’est que le retrait des FARC a créé un vide qui est en train d’être comblé par les autres groupes armés.

Un engagement infatigable

Avant mon départ pour la Colombie, un ancien volontaire PBI m’avait donné ce conseil : « Parfois, la situation te semblera sans espoir et tu penseras qu’il n’est pas possible de contrer la violence. Et pourtant, tu vas aussi voir tout un tas d’actions, souvent petites, mais très précieuses et tu sauras aussi que cela fait sens de continuer à s’engager. » Et je dois l’avouer, je ne manque pas de raisons de poursuivre mon engagement ! Je suis très impressionnée par le niveau d’organisation des communautés accompagnées, par le courage dont font preuve au quotidien les défenseuses et défenseurs des droits humains, par les connaissances qu’ils ont accumulées durant leurs longues années de résistance pacifique et par ce modèle de société alternative qu’ils mettent en œuvre.

Le 23 mars 2017, la Communauté de paix de San José de Apartadó a célébré ses vingt ans d’existence. Ensemble, tous les habitants ont commémoré ceux de leurs membres qui ont été assassinés durant le conflit colombien. Malgré ces souffrances, ils peuvent aussi se targuer de nombreuses victoires. L’accompagnement de PBI, l’attention internationale, de même que tout le soutien que cette Communauté a entre-temps reçu, ont aussi beaucoup comptés dans ces avancées.

Liste >


Peace Brigades International
deutsch | français